MiFID est l'acronyme de "Markets in Financial Instruments Directive", une directive européenne qui encadre votre banque afin qu'elle vous fournisse les produits d'investissement et les conseils les plus adaptés à votre situation personnelle et à vos objectifs. Vous êtes ainsi mieux protégé en tant qu'investisseur.

Le règlement MiFID est entré en vigueur en 2007, et a été suivi d'un projet de réforme avec MiFID II, en 2018. Les changements concernent principalement une meilleure connaissance de l'investisseur et de ses besoins, notamment avec le profil d'investisseur, et une plus grande transparence dans la gestion de portefeuille.

Une plus grande transparence

Votre banque vous fournit des informations détaillées et précises sur vos placements. Pour chaque conseil, vous recevez un document personnalisé justifiant le conseil et expliquant pourquoi il est adapté à votre situation. Avant toute transaction, la banque doit vérifier la bonne adéquation entre le niveau de risque de votre portefeuille et votre profil de risque.

Cette transparence va de pair avec une simplification de l'offre d'investissement et de la tarification.

La banque est également tenue d'enregistrer les courriels et les conversations téléphoniques relatifs à vos investissements. Ces enregistrements servent à vous protéger, mais aussi à vous informer : vous pouvez y accéder à tout moment, par exemple pour vous rappeler les points abordés avec votre conseiller.

Le profil d'investisseur

Avant d'investir ou d'obtenir une recommandation d'investissement, vous devez remplir plusieurs questionnaires. Ceux-ci permettent à votre banque de définir votre profil d'investisseur et de mieux comprendre vos besoins :

  • Quels sont vos objectifs d'investissement ?
  • Quelle est votre tolérance au risque ?
  • Quel est votre niveau d'expertise financière ?

Grâce au profil d'investisseur, votre banque vous connaît mieux et peut vous proposer les services et produits les mieux adaptés à vos besoins et à votre situation financière. Elle est désormais en mesure de prendre en compte vos connaissances et votre expérience, votre situation financière, vos objectifs et votre niveau de tolérance au risque.