Un prêt immobilier est un contrat par lequel un prêteur, une banque, accorde un prêt à un emprunteur, afin de financer l'achat, la construction ou la rénovation d'une maison ou d'un appartement, ou l'acquisition d'un terrain.

La capacité d'emprunt

L'octroi du crédit immobilier dépend de votre capacité à rembourser le prêt. La loi du 23 décembre 2016 implique que votre banque doit analyser votre capacité à honorer votre contrat de crédit. Pour ce faire, la banque calcule la différence entre vos revenus et vos charges mensuelles : assurance, loyer, remboursement d'autres prêts.... Ces charges ne doivent pas dépasser 30 à 40 % des revenus. Le calcul se fait sur la base des informations relatives à votre situation financière. Celles-ci sont documentées et conservées par la banque.

Le montant à emprunter est déterminé par le total des coûts liés au projet immobilier, auquel on soustrait vos ressources financières : épargne, dons, produit de la vente d'un autre bien...

Le coût réel d'un prêt hypothécaire

Souscrire un prêt immobilier coûte de l'argent. En plus du montant initialement prêté, des frais supplémentaires viennent s'ajouter au montant que vous devez effectivement rembourser.

Voici un aperçu des coûts liés à ce type de prêt :

  • Frais de traitement du dossier par votre banque
  • Taux d'intérêt : fixe, variable ou mixte. Les prix varient d'une banque à l'autre. N'hésitez pas à les comparer pour choisir le taux le plus avantageux pour vous.
  • Assurance solde restant dû : elle couvrira le montant à assurer en cas de décès. Prenez le temps de bien réfléchir et de comparer les offres. La loi du 23 décembre 2016 vous donne 14 jours pour refuser le crédit, le cas échéant.